Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Autres questions de vocabulaire



Tout début, toute fin

 

Diverses expressions sont construites avec tout début et toute fin. C’est le cas, par exemple, de au tout début, à la toute fin, le tout début, les tout débuts et la toute fin. Dans celles-ci, l’adverbe tout accompagne un nom et varie en genre. Pour cette raison, elles sont encore critiquées par certains auteurs. En effet, les adverbes modifient généralement un verbe, un adjectif, un autre adverbe ou une phrase.

 

Toutefois, selon d’autres auteurs, ces expressions ne sont pas à critiquer. En effet, attestées depuis assez longtemps en français, elles sont aujourd’hui consignées dans divers dictionnaires usuels. Elles sont par ailleurs décrites, sans jugement négatif, dans des ouvrages consacrés aux difficultés de la langue française. De plus, elles sont employées dans les définitions et explications linguistiques de certains dictionnaires, ce qui montre qu’elles ne sont pas senties comme fautives. Finalement, les ouvrages de référence attestent diverses locutions ou constructions dans lesquelles tout ou un autre adverbe modifie ou renforce un nom (par exemple dans être tout ouïe, être tout feu, tout flamme, être tout yeux, tout oreilles).

 

En somme, puisqu’il n’est pas impossible qu’un adverbe se rapporte à un nom, à la lumière du traitement des expressions construites avec tout début et toute fin dans divers ouvrages, et compte tenu de l’implantation de celles-ci dans l’usage, il n’y a plus lieu de les condamner.

 

Exemples :

 

- Au tout début de l’année scolaire, René a fait la connaissance de Xavier.

- Ce n’est qu’à la toute fin du film que l’actrice fait une apparition.

- Le tout début de cette chanson est particulièrement intéressant.

- Michel travaille pour Cantobec depuis les tout débuts de l’entreprise.

- Ces artéfacts, découverts récemment, datent du tout début de la colonie.

- J’adore cette symphonie, surtout la toute fin, lorsque le chœur est mis en valeur.

- Les marchés boursiers ont connu une remontée spectaculaire en tout début d’année.

- Ces mesures ont été mises en place par le président en toute fin de mandat.

 

Dans ces expressions, tout a une valeur intensive et renforce le nom qu’il accompagne. Si l’on préfère malgré tout les éviter en raison des critiques dont elles ont fait l’objet, on pourra laisser tomber l’idée de renforcement ou l’exprimer autrement, avec diverses tournures selon le contexte. Par exemple : tout au début, dès le début, les tout premiers débuts, les premières années, dès les premiers jours de…, dans les toutes dernières minutes de…, etc.

 

 

Pour en savoir davantage sur d’autres emplois de tout, vous pouvez consulter les articles Tout nom, Tout déterminant, Tout adverbe, Tout pronom, Tout autre et Expressions avec tout.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles