Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Impropriétés



- Qu'est-ce qu'une impropriété?       Nouveauté

 

L’impropriété est le plus souvent définie comme l’emploi d’un mot ou d’une expression dans un sens qu’il n’a pas. C’est une erreur de vocabulaire; le mot (ou l’expression) existe bien en français, mais il est employé dans un sens considéré inadéquat dans le contexte.

 

Ainsi, dans la phrase : Quelle belle température!, l’emploi de température est jugé familier, voire incorrect; selon la norme standard du français québécois, c’est temps et non température qui permet de désigner précisément l’« état général des conditions atmosphériques » et de différencier ce dernier de l’« état des conditions atmosphériques traduites subjectivement en sensations de chaleur, d’humidité ou de froid que l’on peut mesurer objectivement avec un thermomètre », soit la température.

 

Voici d’autres exemples d’emplois jugés impropres : le verbe provenir au sens de « venir » ou de « être originaire de », le verbe transiger au sens de « faire des affaires » ou de « traiter », et le nom aparté au sens de « digression ».

 

Pour en savoir plus long au sujet d’une impropriété en particulier, vous pouvez consulter la section Impropriétés, où vous trouverez bon nombre de cas.

 

 

Article mis à jour en 2018

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002