Banque de dépannage linguistique


La syntaxe
Les prépositions > Préposition après un verbe



Enjoindre

 

Le verbe enjoindre qui signifie « ordonner, prescrire formellement » est un verbe transitif indirect, c’est-à-dire qu’il se construit avec un complément d’objet introduit par une préposition (enjoindre à quelqu’un de faire quelque chose). La construction directe (enjoindre quelqu’un de faire quelque chose) n’est pas acceptée par les grammairiens et lexicographes, bien qu’on l’observe dans l’usage.

 

Employé à un temps composé, enjoindre se conjugue avec l’auxiliaire avoir. Le participe passé de ce verbe restera alors invariable puisqu’il n’y a pas de complément direct.

 

Exemples :

 

- La Cour a enjoint au syndicat de cesser ses moyens de pression. (et non : a enjoint le syndicat)

- Le président a écrit au directeur pour lui enjoindre de régler la question. (et non : l’enjoindre)

- Un avis a été envoyé aux dirigeants de la compagnie leur enjoignant de respecter les règlements municipaux. (et non : les enjoignant)

- Les policiers nous avaient enjoint d’arrêter la voiture sur-le-champ. (et non avaient enjoints puisque le pronom nous est complément indirect)

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002