Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Arrière et derrière

 

Les noms arrière et derrière peuvent tous deux désigner la partie postérieure de quelque chose, mais ils ne sont pas interchangeables pour autant.

 

On utilise le nom arrière pour désigner la partie postérieure d'une chose dotée de mouvement. On parlera par exemple de l'arrière d'un véhicule (voiture, train, bateau, etc.) ou encore des arrières dans une équipe de football. Le nom arrière désigne plus précisément la partie postérieure d'une chose mobile, partie qui est opposée à la direction du mouvement de cette chose.

 

Exemples :

 

- L'arrière de ce camion est accidenté.

- J'ai aperçu au loin l'arrière du train.

- Je n'aime pas m'asseoir à l'arrière d'une voiture.

- Durant toute la partie, les arrières ont su protéger efficacement leur but.

- Les troupes devront assurer leurs arrières lors de cette opération offensive.

 

 

On emploie le nom derrière pour désigner le côté postérieur invisible d'une chose, le côté situé à l'opposé du devant. C'est entre autres ce nom qu'on utilise pour désigner le côté opposé à la façade d'un immeuble. Contrairement à arrière, derrière est essentiellement statique puisqu'il ne comporte aucune idée de mouvement. Ce qui prédomine dans le cas de derrière, c'est l'idée d'« invisibilité ».

 

Exemples :

 

- Il oublie toujours de nettoyer le derrière de son réfrigérateur.

- Mon amie habite ici; son balcon donne sur le derrière de l'immeuble.

 

 

Pour connaître d'autres emplois du mot arrière, vous pouvez consulter l'article Arrière.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002