Banque de dépannage linguistique


La prononciation
Prononciation de mots particuliers



Plus

 

Le mot plus peut se prononcer de différentes façons, selon son sens et selon le contexte. On le prononce parfois [ply] (plu), sans le final; on peut également prononcer [plys] (plus) avec le s final; enfin, lorsqu'on fait la liaison, le s final se prononce z et on dit alors [plyz] (pluz).

 

Le mot plus se prononce [ply] (plu), comme dans il a plu, lorsqu'il est suivi d'un mot commençant par une consonne ou un h aspiré et qu'il signifie « davantage » ou qu'il fait partie de la locution de négation ne… plus. On le prononce aussi de cette façon devant un nom propre, puisqu'on ne fait pas la liaison, dans les locutions non plus et ni plus ni moins, ainsi que dans la locution de plus en plus, où le deuxième plus est prononcé de cette manière. On peut aussi le prononcer ainsi dans les locutions au plus, bien plus, d'autant plus, de plus, en plus, en plus de, rien de plus, sans plus, tant et plus et tout au plus.

 

Exemples :

 

-  Nous devrions venir plus souvent. [plysuv2] (plu-sou-van)

-  Jérôme n'a plus faim. [plyf8] (plu-fin)

-  Elle n'aime plus André depuis longtemps. [ply2dRé] (plu-an-dré)

-  C'est une honte, ni plus ni moins. [niplynimw8] (ni-plu-ni-mouin)

 

 

Le mot plus se prononce [plys] (plus) avec le s final comme dans le prénom Luce, lorsque plus désigne le signe de l'addition ou lorsqu'il signifie « avantage ». On le prononce également ainsi lorsqu'il est suivi d'une pause ou lorsqu'il est en position accentuée et qu'il signifie « davantage », de même que dans les locutions disons plus et il y a plus. On le prononce aussi parfois de cette manière dans les locutions tout au plus, d'autant plus et plus que.

 

Exemples :

 

-  Deux plus deux égalent quatre. [døplysdø] (deu-plus-deu)

-  Ce voyage à l'étranger sera un plus pour lui. [6plys] (un-plus)

-  Elle aimerait pouvoir économiser plus. [plys] (plus)

-  C'est Martin qui a travaillé le plus hier. [leplys] (le-plus)

 

 

Plus se prononce [plyz] (pluz) en prononçant le s final z, comme dans le mot muse, lorsque plus est devant un mot qui commence par une voyelle ou un h muet et qu'il signifie « davantage », ou qu'il fait partie de la locution négative ne… plus. On le prononce aussi de cette façon dans les locutions plus ou moins et qui plus est ainsi que dans la locution de plus en plus, où le premier plus se prononce ainsi.

 

Exemples :

 

-  Harold est plus inspiré aujourd'hui qu'il ne l'était hier. [plyz8spiRé] (plu-zins-pi-ré)

-  Thérèse n'est plus à la maison. [néplyzalamEz7] (né-plu-zà-là-mè-zon)

-  Bernard est plus ou moins motivé ces jours-ci. [plyzumw8] (plu-zou-mouin)

 

 

Notons enfin que dans la langue soignée, il est préférable d'éviter de prononcer le mot plus [py] (pu) comme dans cela pue, car cette prononciation est populaire.

 

 

Pour vous familiariser avec les symboles de l'API utilisés dans la BDL, vous pouvez consulter l'article Alphabet phonétique international.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002