Banque de dépannage linguistique


La prononciation
Prononciation de mots particuliers



Handicapé

 

Le mot handicapé est dérivé du nom handicap, emprunté à l'anglais, où il aurait été formé par la contraction de hand in cap. Les ouvrages sont unanimes pour affirmer que le h initial de handicapé est un h dit aspiré. Par conséquent, il n'y a, en principe, ni élision de l'article, ni liaison entre le mot handicapé et celui qui précède. Cela vaut également pour le mot handicap.

 

Exemples :

 

-  Le handicapé est encore victime de préjugés. (et non l'handicapé; on prononcera [le2dikapé] le-an-di-ka-pé et non [l2dikapé] lan-di-ka-pé)

-  Ils ont embauché pour ce poste un handicapé visuel. (on prononcera [62dikapé] un-an-di-ka-pé et non [6n2dikapé] un-nan-di-ka-pé)

-  Cet organisme apporte un soutien aux parents d'enfants handicapés. (on prononcera [d2f22dikapé] dan-fan-an-di-ka-pé et non [d2f2z2dikapé] dan-fan-zan-di-ka-pé)

 

Certains linguistes notent toutefois que le h initial de handicapé est de plus en plus souvent considéré comme muet, quelques-uns allant jusqu'à consigner les deux prononciations.

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l'article H aspiré.

 

 

Pour vous familiariser avec les symboles de l'API utilisés dans la BDL, vous pouvez consulter l'article Alphabet phonétique international.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002