Banque de dépannage linguistique


La prononciation
Prononciation de mots particuliers



Huissier

 

Le nom huissier est dérivé de huis « porte », du latin ustium. Le h n'est donc pas étymologique; il a été introduit au XVIe siècle pour empêcher qu'on lise vis plutôt que uis, car le u se prononçait alors aussi v. Le h initial de huissier est donc un h muet. C'est pourquoi on fait à l'oral l'élision de l'article et la liaison avec le mot qui précède s'il y a lieu.

 

Exemples :

 

-  L'huissier s'est présenté, mais ils ont refusé de lui ouvrir. (et non le huissier; on prononcera : [lHisjé] lui-sié et non [leHisjé] le-ui-sié)

-  Les huissiers de justice font partie des professionnels du droit. (on prononcera : [lézHisjé] lé-zui-sié et non [léHisjé] lé-ui-sié)

 

Par contre, le terme huis clos et l'expression à huis clos se prononcent avec un h aspiré. On aura donc, sans élision ni liaison : le huis clos [leHiklo] (le-ui-clo) et des huis clos [déHiklo] (dé-ui-clo).

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter les articles H muet et H aspiré.

 

 

Pour vous familiariser avec les symboles de l'API utilisés dans la BDL, vous pouvez consulter l'article Alphabet phonétique international.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002