Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Regret, remords et repentir

 

Les noms regret, remords et repentir sont parfois confondus puisqu’ils font tous référence à un certain sentiment d'insatisfaction ou de culpabilité. Chacun de ces noms a toutefois des particularités sémantiques qui les distinguent.

 

Le regret est un sentiment de tristesse dû à la perte ou à l’absence de quelque chose ou de quelqu’un. Il peut également désigner un sentiment d’insatisfaction créé par le fait d’avoir mal agi dans le passé, ou une déception due à un désir ou à un souhait qui ne s’est pas concrétisé.

 

Exemples :

 

- Lorsque j’ai déménagé en Ontario, j’ai quitté ma famille avec regret.

- La mort de ma grand-mère m’a causé un profond regret.

- Elle fut envahie de regrets lorsqu’elle comprit qu’elle l'avait injustement jugé.

- Sophie ne pourra pas garder son neveu ce soir, à son grand regret.

 

Le mot regret est parfois utilisé pour s'excuser, comme dans les expressions être au regret de et avoir le regret de.

 

Exemples :

 

- J’ai le regret de vous dire que votre cours de danse sera annulé la semaine prochaine.

- Nous sommes au regret de vous annoncer que votre demande de subvention a été refusée.

 

La locution à regret signifie « contre son gré, malgré soi ». Dans cette expression, le mot regret est toujours au singulier.

 

Exemples :

 

- Beaucoup d’émigrants quittent leur pays à regret.

- Pierre a agi à regret en congédiant cet employé.

 

 

Le nom remords, qui prend toujours un -s, même au singulier, signifie quant à lui « honte, souffrance causée par le sentiment d’avoir mal agi ». Le remords est donc associé à un sentiment de culpabilité plus prononcé que le regret.

 

Exemples :

 

- Ce tueur en série ne semblait pas ressentir de remords lors de son procès.

- Serge fut rempli de remords lorsqu’il quitta sa femme.

- De nombreux prisonniers sont rongés par le remords.

 

Pour en savoir davantage sur l’utilisation du nom remords, vous pouvez consulter l’article Être bourrelé de remords.

 

 

Le substantif repentir signifie pour sa part « regret d’une faute accompagné d’un désir de la réparer ». La personne qui éprouve ce sentiment ressent donc le besoin de se faire pardonner, de réparer son erreur.

 

Exemples :

 

- On a pardonné à ce jeune voyou parce qu’il a fait preuve de repentir.

- Cet agresseur a témoigné du repentir en s’excusant auprès de sa victime.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002