Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
L'adverbe



Dessous

 

Dans la langue courante, dessous est habituellement un adverbe désignant la partie inférieure ou la face inférieure de quelque chose.

 

Exemples :

 

- Si tu veux le trouver, cherche dessous.

- Son nom est marqué dessous.

 

Essentiellement, dessous a le même sens que sous; c’est plutôt dans leur emploi que ces deux mots diffèrent. Autrefois, on employait l’un et l’autre comme préposition; mais à partir du XVIIe siècle, dessous s’est spécialisé comme adverbe. Employé seul comme préposition, dessous est donc vieilli. Il entre par contre dans la formation de nombreuses locutions prépositionnelles ou adverbiales : au-dessous (de), ci-dessous, là-dessous et par-dessous, qui s'écrivent avec un trait d’union, ainsi que de dessous et en dessous (de), qui s'écrivent sans trait d’union. Dans un registre soigné, on préférera la locution par-dessous à la tournure familière par en dessous.

 

Exemples :

 

- Quand Maude a renversé son verre, il y en avait partout dessus et dessous la table.

- Cette nuit, le thermomètre descendra au-dessous de zéro.

- Vous trouverez ci-dessous les renseignements demandés.

- Le chien a traversé par-dessous la clôture.

- Paul est sorti à temps de dessous le lit.

 

Dans la langue courante, on ne distingue généralement pas les locutions au-dessous (de), qui signifie « plus bas qu’un certain point » et en dessous (de), qui signifie « dans la partie la plus basse ». Cette dernière locution est d'ailleurs plus souvent utilisée que la première.

 

Exemples :

 

- Yvon a déménagé à l’étage au-dessous.

- Sur cette liste, mon nom est juste au-dessous du tien.

- Les notes de Catherine sont au-dessous de la moyenne.

- Ils ont construit un stationnement en dessous de cet immeuble.

- Il y a de la boue en dessous de mes souliers.

 

 

Par ailleurs, la locution prépositionnelle en dessous de est couramment utilisée à la place de la préposition sous.

 

Exemples :

 

- Julien a caché un livre sous sa veste. (ou en dessous de sa veste)

- Il y a des fourmis sous cette roche. (ou en dessous de cette roche)

 

 

Comme nom, dessous désigne la partie inférieure de quelque chose. Ce nom entre dans la formation d’autres substantifs, toujours masculins et invariables, comme dessous-de-plat. Au pluriel, dessous peut également désigner des sous-vêtements.

 

Exemples :

 

- Attention, le dessous de cette boîte est brisé.

- Maryse a beaucoup aimé les dessous-de-plat qu'elle a vus dans ce magasin.

- Odile a oublié d'apporter des dessous dans sa valise.

 

 

Pour en savoir davantage sur la préposition sous, vous pouvez consulter l’article Sous dans la section des anglicismes et l’article Sous dans la section portant sur la syntaxe.



Haut


Site du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles