Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Jadis, naguère, autrefois et d'antan

 

Bien que les mots jadis, naguère, autrefois et d’antan renvoient tous à un passé indéterminé, ils ne sont pas pour autant synonymes.

 

Ces mots se distinguent d'abord par leur niveau de langue : d’antan, jadis et naguère appartiennent à un niveau littéraire ou soutenu, tandis que autrefois appartient à l’usage standard.

 

Antan, qui vient de la contraction de l'expression latine ante annum, s’employait anciennement comme substantif et signifiait « l'année dernière ». Aujourd’hui, il désigne un passé lointain et est synonyme de autrefois. On ne l’emploie plus que précédé de de, dans la locution adjectivale d’antan.

 

Exemple :

 

- Les Noëls d’antan n'existent plus.

 

Jadis, autrefois ja a dis (il y a des jours), se réfère lui aussi à une époque lointaine. Notons que l'on prononce le s final de jadis.

 

Exemples :

 

- Jadis, de preux chevaliers s’affrontaient dans des joutes.

- Le bonheur du temps jadis est une illusion.

 

Naguère, anciennement n'a guère (de temps), désigne une période située dans un passé proche et signifie donc « il y a peu de temps ». Son emploi courant dans le sens de « autrefois » est jugé abusif.

 

Exemple :

 

- Naguère, le bureau de Jean-Marc était tout près du mien. (et non : Naguère, les dinosaures peuplaient la Terre.)

 

Enfin, autrefois renvoie également, comme d'antan et jadis, à une époque éloignée.

 

Exemple :

 

- Il paraît qu’autrefois, les enfants dormaient dans la même chambre que les parents.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002