Banque de dépannage linguistique


L'orthographe
Emploi du trait d'union > Mots composés > Mots composés avec préfixe ou élément grec ou latin



Pseudo-

 

L’élément pseudo- vient du mot grec pseudês, qui signifie « faux, menteur ». On peut le joindre à la plupart des noms et des adjectifs pour ajouter le sens « qui est faux, qui tente de passer pour » ou encore « qui est semblable à, qui possède certaines des caractéristiques de ».

 

Lorsque pseudo- exprime une idée d’apparence trompeuse et de fausseté, il est lié au nom ou à l'adjectif par un trait d’union. Dans ces composés occasionnels, chaque élément garde son sens original.

 

Exemples :

 

- Cette histoire d’amour était pseudo-émouvante.

- Simon me paraît être un pseudo-philosophe.

- J'ai toujours su qu'il n'était qu'un pseudo-riche.

 

Lorsque pseudo- a le sens de « qui est semblable à, qui possède certaines des caractéristiques de », il se soude généralement au second élément. C'est souvent le cas lorsqu'il entre dans la composition d'un mot à caractère scientifique ou technique. La soudure se justifie puisqu’il s’agit alors de mots composés permanents. Toutefois, devant un élément qui commence par i ou u (par ex., pseudo-instruction), pseudo- est suivi d’un trait d’union pour éviter des difficultés de prononciation. Dans quelques cas, devant une voyelle, pseudo- perd son o final et devient pseud-.

 

Exemples :

 

- Elle est atteinte de paralysie pseudobulbaire.

- Il a développé une pseudarthrose après avoir subi une fracture du genou.

- Certains auteurs ne sont connus que par leur pseudonyme.

 

Les mots composés avec pseudo- suivent la règle générale et prennent la marque du pluriel au besoin. Lorsque les éléments sont séparés par un trait d’union, seul le second élément s’accorde en genre et en nombre.

 

Exemples :

 

- Ce chercheur étudie les pseudomembranes.

- J’ai rencontré plusieurs pseudo-intellectuels lors de cette réception.

- Les discours de ce politicien semblent parsemés de pseudo-vérités.

 

Pseudo peut aussi être l’abréviation du nom pseudonyme. Cet emploi est toutefois familier; dans un style soutenu, on le remplacera par le nom pseudonyme.

 

Exemples :

 

- Plusieurs artistes utilisent des pseudonymes afin de protéger leur vie privée. (et non pseudos)

 

 

Les éléments pseudo- et simili- sont parfois confondus puisqu’ils expriment tous les deux une idée de ressemblance. Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article Simili-.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : décembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002