Banque de dépannage linguistique


L'orthographe
Rectifications de l'orthographe > Recommandations générales liées aux rectifications de l'orthographe



Franciser la graphie des mots d'origine étrangère

 

Le contenu du texte qui suit contient les graphies de certains mots conformes aux propositions de rectifications de l’orthographe. Il est à noter que les graphies traditionnelles, qui ne figurent pas ci-dessous, sont toujours acceptées, car à l’instar de l’Académie française qui, en 1991, déclarait que les anciennes graphies demeuraient admises et qu’on ne pouvait pénaliser les nouvelles graphies, l’Office québécois de la langue française estime que ni les graphies traditionnelles, ni les nouvelles graphies proposées ne doivent être considérées comme fautives.

 

Pour mieux comprendre les rectifications de l’orthographe et bien interpréter les changements proposés, nous vous invitons à lire les articles Présentation des rectifications orthographiques et Questions fréquentes sur les rectifications de l'orthographe.

 

 

D’une manière générale, il est recommandé aux auteurs de dictionnaires et aux créateurs de mots de franciser, dans la mesure du possible, les mots empruntés en les adaptant au système graphique du français, en particulier en ce qui a trait aux terminaisons anglaises en -er qui se prononcent -eur. Il leur est également recommandé, lorsque plusieurs formes existent, de donner la préférence à celle qui est la plus proche du français (exemples : musli, paélia, taliatelle).

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : décembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002