Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La rédaction et la communication
Figures de style > Figures jouant sur le sens



Métonymie

 

La métonymie est essentiellement un changement de désignation : on désigne une réalité par un nom qui se réfère à une autre réalité. Le nom utilisé de façon métonymique appartient au même champ sémantique que le nom habituel de la chose désignée. Les deux sont liés par un rapport de contiguïté, c’est-à-dire de proximité.

 

Différents types de relations entre le nom utilisé et la réalité à laquelle il fait référence sont possibles : relation de partie à tout, de cause à effet, de matière à objet, de contenant à contenu, d’abstrait à concret, etc.

 

Exemples :

 

- J’aime observer les voiles qui naviguent sur le fleuve. (la partie pour le tout)

- Cet homme manipule le fer avec une grande dextérité. (la matière pour l’objet)

- Veux-tu venir boire un verre avec nous après le travail? (le contenant pour le contenu)

- J’écoute du Beethoven pour me détendre. (l’auteur pour l’œuvre)

- Il est le premier violon de l’orchestre. (l’instrument pour l’agent)

 

Les relations de partie à tout ou de genre à espèce sont aussi utilisées dans la synecdoque, autre figure de style qui est, en fait, une sous-classe de la métonymie. Pour en savoir davantage sur cette notion, vous pouvez consulter l’article Synecdoque.

 

La métonymie et la métaphore sont des figures de style qui sont parfois confondues puisqu’elles impliquent toutes les deux un nom que l’on substitue à un autre. Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article Métaphore.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : août 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles