Banque de dépannage linguistique


La rédaction et la communication
Figures de style > Figures jouant sur le sens



Antithèse

 

L’antithèse est une figure de style qui consiste à rapprocher dans une phrase ou un paragraphe deux mots qui ont des sens opposés. Cette association à distance permet de jouer sur les contrastes et met en valeur deux idées contradictoires.

 

Cette figure de style est généralement formée de mots qui appartiennent à la même catégorie grammaticale (nom, verbe, etc.), mais dont la fonction grammaticale est rarement semblable (sujet, complément, etc.).

 

Exemples :

 

- À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. (Corneille)

- Oh! si gai, que j’ai peur d’éclater en sanglots. (Nelligan)

- C’est toujours le combat du jour et de la nuit. (Hugo)

- Je n’ai jamais vu un enfant sans penser qu’il deviendrait vieillard, ni un berceau sans songer à une tombe. (Flaubert)

 

On trouve souvent des exemples d’antithèse dans les titres d’œuvres littéraires.

 

Exemples :

 

Le rouge et le noir (Stendhal)

Presque rien sur presque tout (Ormesson)

- L’être et le néant (Sartre)

 

 

L’antithèse et l’oxymore sont des figures très proches qu’il ne faut pas confondre; l’oxymore consiste à unir dans un même groupe des mots dont le sens est contradictoire. Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article Oxymore.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : octobre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002