Banque de dépannage linguistique


L'orthographe
Élision et apostrophe



De ou d'Haïti

 

Doit-on faire l’élision et la liaison avec Haïti ou ses dérivés, haïtien et haïtienne? Autrement dit, faut-il écrire de Haïti ou d’Haïti? Faut-il prononcer les Haïtiens (sans faire de liaison) ou les (z) Haïtiens?

 

Pour répondre à ces questions, il faut savoir si le h initial est un h muet ou un h aspiré. Notons que ni l’un ni l’autre ne se prononcent en français, mais que le h muet entraîne l’élision et la liaison, alors que le h aspiré les interdit.

 

Les auteurs ne s’entendent pas sur la question du h dans Haïti : il s’en trouve pour dire qu’il s’agit d’un h muet, d’autres y voient un h aspiré. Néanmoins, on constate une forte tendance à le considérer comme un h muet et donc à faire l’élision. Cette façon de faire correspond d’ailleurs à l’usage dans le pays (la République d’Haïti). Par souci de cohérence, on fera aussi la liaison, par exemple, dans les Haïtiens, qui se prononcera [lezaisjẽ] (lé-za-i-sien).

 

Exemples :

 

-  Cette écrivaine est originaire d’Haïti.

-  La République d’Haïti est un État unitaire.

-  De nombreux Haïtiens vivent à Montréal. [zaisjẽ] (za-i-sien)

-  Des lagons bercent de leurs eaux bleues les plages haïtiennes. [zaisjɛn] (za-i-sienn)

 

 

Compléments :

 

À ou en Haïti (Préposition devant un nom)

Noms de pays qui commencent par H-I-J-K (Noms de pays et gentilés)

 

 

Pour vous familiariser avec les symboles de l’API utilisés dans la BDL, vous pouvez consulter l’article Alphabet phonétique international.

 

 

Article mis à jour en 2019

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : septembre 2019

Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002