Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts syntaxiques



Faire sortir le vote

 

Au Québec, l’expression faire sortir le vote, courante dans un contexte d’élection, signifie « inciter, par divers moyens, les gens à aller voter le jour du scrutin ». On l’emploie souvent en parlant d’une équipe de militants, généralement des bénévoles d’un parti, qui téléphonent à des électeurs, qu’ils supposent leur être favorables, ou se présentent à leur domicile, pour les inciter à aller voter.

 

Faire sortir le vote est un calque de l’anglais to get out the vote, de même sens. Pour éviter cet anglicisme, on pourra avoir recours à des expressions comme : convaincre les électeurs d’aller voter ou de se rendre aux urnes, inciter les électeurs à voter ou à exercer leur droit de vote, stimuler la participation des électeurs ou encore faire voter leurs partisans.

                                           

Exemples :

 

- Ce candidat doit sa victoire à la centaine de bénévoles qui ont réussi à faire sortir le vote.

- À quelques jours du scrutin, les militants se sont mobilisés pour faire sortir le vote.

- Pour faire sortir le vote, tout compte… même le temps qu’il fait le jour de l’élection.

 

On dira plutôt :

 

- Ce candidat doit sa victoire à la centaine de bénévoles qui ont su convaincre les électeurs d’aller voter (ou leurs partisans de voter).

- À quelques jours du scrutin, les militants se sont mobilisés pour inciter les électeurs à exercer leur droit de vote (ou pour stimuler la participation des électeurs).

- Pour inciter (ou pour motiver) les gens à voter, tout compte… même le temps qu’il fait le jour de l’élection.

 

 

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002