Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Les anglicismes
Anglicismes sémantiques



Contact

 

Le nom contact, dans la langue courante, signifie principalement « état de deux corps qui se touchent ».

 

Exemples :

 

  Élise évite tout contact avec la laine, car cela provoque des rougeurs sur sa peau.

  Ils croient que la maladie se transmet par simple contact avec une personne infectée.

  Les arbitres de hockey ne devraient tolérer aucun contact violent entre adversaires.

 

Par extension de sens et sous l’influence de l’anglais, ce nom en est venu à désigner aussi, depuis le XIXe siècle, une relation entre des personnes ou des groupes.

 

Exemples :

 

  Le contact est très bon entre nous, la collaboration ne devrait pas poser de problème.

  Malgré leurs destins si différents, ils ont su garder le contact au fil des ans.

 

Le terme contact est également souvent utilisé pour désigner une personne avec laquelle on est en relation et qui fait partie d’un réseau de connaissances utiles dans notre vie personnelle ou professionnelle. Dans ce sens, le calque, passé dans l’usage et attesté dans plusieurs ouvrages, est aussi acceptable en français. Les réserves déjà émises sur l’usage de contact pour désigner une personne n’ont plus lieu d’être. Contact « personne » est employé, depuis les années 80, par métonymie du sens de « relation entre des personnes ou des groupes ». Notons toutefois qu’il existe en français d’autres expressions de sens proches que l’on peut aussi employer selon le contexte : relation, connaissance, agent de liaison (ou tout simplement liaison), personne-ressource, coordonnateur ou source.

 

Exemples :

 

  Charles a beaucoup de contacts dans le monde de la musique.

  Maélie, elle, a beaucoup de relations dans le monde de la mode.

  La participation à des colloques m’a permis de me faire des connaissances dans le milieu scientifique.

  En tant qu’agente de liaison entre notre père, l’hôpital et le CLSC, l’infirmière a fait un travail extraordinaire.

  Pour la planification de la mission à Bruxelles, qui est notre personne-ressource au ministère de l’Éducation?

  Il aurait fallu nommer un coordonnateur qui aurait harmonisé les travaux du client, du laboratoire et de l’université.

  Cette journaliste est très bien renseignée, elle a ses sources!

 

 

Compléments :

 

Contacter (Anglicismes hybrides)

Relation (Le grand dictionnaire terminologique)

 

 

Article mis à jour en 2018



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles