Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts hybrides



Impacter

 

On entend parfois le verbe impacter, particulièrement dans la langue des affaires. On lui donne alors le sens d’« avoir un effet, un impact sur » ou de « percuter ». En fait, en français, ce verbe n’est accepté sans réserve que dans le domaine de la médecine; il signifie « solidariser avec force deux organes anatomiques ou un organe et un matériel, de façon que leur pénétration soit solide et résistante ». C’est probablement sous l’influence de l’anglais to impact qu’on utilise ce verbe en français dans le sens d’« avoir un effet sur » ou de « percuter ». Il peut être remplacé, selon le contexte, par les verbes percuter, concerner, influencer, intéresser, toucher, viser, etc., ou encore par des locutions telles que avoir un effet sur, produire un impact sur, avoir une incidence sur, avoir des répercussions sur, avoir une importance pour, influer sur, agir sur, peser sur, jouer un rôle dans, se faire sentir sur ou se répercuter sur.

 

Exemples :

 

-  La capsule spatiale a percuté le sol à plus de 300 km/h. (et non : a impacté le sol)

-  Ce nouveau contrat aura une incidence sur les profits de l’entreprise. (et non : impactera les profits)

-  L’utilisation du logiciel peut avoir des répercussions sur le fonctionnement du système d’exploitation. (et non : peut impacter le fonctionnement)

-  Il s’agit d’un problème qui a fortement influencé le résultat de l’étude. (et non : qui a fortement impacté le résultat)

-  Les aliments riches en gras peuvent nuire à notre santé. (et non : peuvent impacter notre santé)

 

 

Compléments :

 

Impact (Emprunts sémantiques)

Anglicisme (Le grand dictionnaire terminologique)

Emprunt à l’anglais (Le grand dictionnaire terminologique)

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : mars 2019

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002