Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Joindre et rejoindre       Nouveauté

 

Les verbes joindre et rejoindre ont des sens voisins, mais ils ne sont pas synonymes. Il ne faut donc pas les confondre.

 

Joindre

 

Le verbe joindre signifie, en parlant de choses, « mettre ensemble, unir », « ajouter à », « relier » ou « associer », selon le contexte. On évitera l’enchaînement joindre ensemble, considéré comme pléonastique puisque l’idée d’« ensemble » est déjà exprimée par le verbe.

 

Exemples :

 

  Robert a joint ses mains, s’est agenouillé et s’est mis à prier.

  L’avocate de Jean-Louis a refusé de joindre cette pièce au dossier.

  Quelle route joignait Québec à Montréal au XIXe siècle?

  Si nous voulons réussir, nous devrons joindre nos efforts.

  Profitez-en pour joindre l’utile à l’agréable!

 

 

Joindre peut aussi prendre le sens d’« entrer en contact, en communication avec ». Dans cet emploi, généralement en parlant de personnes, il ne faut pas le confondre avec rejoindre, qui n’a pas cette valeur.

 

Exemples :

 

  Pourras-tu le joindre par téléphone? (et non : le rejoindre)

  Bonjour. Vous avez joint la boîte vocale d’Annie Tremblay. (et non : Vous avez rejoint)

  Pour nous joindre, écrivez à l’adresse courriel indiquée ci-dessous. (et non : Pour nous rejoindre)

  Notre campagne de publicité vise à joindre un public jeune. (et non : à rejoindre)

 

 

La forme pronominale se joindre s’emploie en référence à des personnes et signifie « s’associer à », « prendre part à ».

 

Exemples :

 

  Nous sommes heureux que Sophie et David se soient joints au comité organisateur.

  Veux-tu te joindre à la discussion?

 

 

Rejoindre

 

Lorsque le sujet désigne une personne, rejoindre peut signifier « gagner ou regagner un lieu », « retrouver ou rattraper quelqu’un », ou encore « se joindre à une personne ou à un groupe ». Il peut aussi être employé pronominalement dans certains sens. À titre indicatif, notons que le verbe rejoindre suppose, dans plusieurs de ses emplois, l’idée d’un mouvement physique effectué par une personne en direction d’une autre personne ou d’une chose.

 

Exemples :

 

  Paul venait de rejoindre l’autoroute lorsqu’il a eu son accident.

  Je crois que ce sera plus simple si je vous rejoins directement au restaurant.

  Gérard avait mal commencé la course, mais il a rejoint le peloton de tête rapidement.

  Nous nous sommes rejoints devant la gare du Palais.

  Annette a rejoint notre association il y a plus de dix ans.

 

 

Lorsque le sujet désigne une chose, rejoindre signifie plutôt « venir en contact, aboutir à un endroit » ou « présenter des points communs, des ressemblances ». Il s’emploie aussi à la forme pronominale dans ces sens.

 

Exemples :

 

  Le chemin des Quatre-Bourgeois rejoint le chemin Sainte-Foy près de l’université.

  Ces deux lignes se rejoignent puisqu’elles ne sont pas parallèles.

  Les préoccupations de la direction rejoignent celles du personnel.

  Sur ce point, mon cher ami, nos idées se rejoignent.

 

 

En outre, rejoindre a jadis eu le sens, comme le préfixe re- l’indique, de « joindre à nouveau ». Il est cependant rarement employé avec cette valeur de nos jours.

 

 

Pour en apprendre davantage sur l’emploi du verbe joindre, vous pouvez consulter l’article Joindre dans la section portant sur les emprunts sémantiques.

 

 

Article mis à jour en 2018

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002