Banque de dépannage linguistique


La ponctuation
Les signes de ponctuation > Point



Point abréviatif

 

On met un point à la fin de toute abréviation qui ne comporte pas la dernière lettre du mot. De plus, lorsque l’on abrège un mot en en retranchant la fin, on le fait toujours devant une voyelle qui est précédée d’une consonne.

 

Exemples :

 

-  etc. (et cetera)

-  ex. (exemple)

-  app. (appartement)

-  boul. (boulevard)

-  gouv. (gouvernement)

 

Si le mot abrégé termine la phrase, le point abréviatif se confond avec le point final ou bien, le cas échéant, avec les points de suspension. Il n’annule cependant aucun autre signe de ponctuation. Les abréviations qui terminent une phrase sont le plus souvent etc. et suiv. (suivantes, dans « et suivantes »).

 

Exemples :

 

-  Le nouveau système de classement s’applique à tous les documents : correspondance, dossiers documentaires et administratifs, formulaires, relevés comptables, etc. (et non etc…)

-  Veuillez vous reporter au manuel, p. 85 et suiv.

-  Je croyais que ça venait de chez Richard et Richard inc

-  S’agit-il de la 5e éd.?

 

Si une abréviation se terminant par un point abréviatif est suivie d’un appel de note et qu’elle termine la phrase, on met un point final après l’appel de note. De même, lorsqu’une abréviation est suivie d’une parenthèse fermante ou d’un guillemet fermant, on ajoute un point final après la parenthèse ou le guillemet (à moins que le contenu des parenthèses ou des guillemets constitue une phrase complète).

 

Exemples :

 

-  Le nouveau système de classement s’applique à tous les documents : correspondance, dossiers documentaires et administratifs, formulaires, relevés comptables, etc.3.

-  Nous avons repeint de nombreuses pièces (la cuisine, la salle à manger, le salon, la salle de bain, etc.).

 

Il est préférable d’écrire les sigles sans points abréviatifs. Cet usage est reconnu dans les codes typographiques récents, et est pratiqué par les grandes maisons d’édition et la presse francophone. L’emploi des points reste évidemment correct.

 

Exemples :

 

-  Manon vient d’emménager dans un HLM.

-  Le PIB a progressé de 2 % en avril. (ou : P.I.B.)

-  La guerre froide opposait l’URSS aux États-Unis.

-  Crois-tu que les OGM sont dangereux pour la santé?

 

On ne met jamais de point à la fin d’une abréviation qui comporte la dernière lettre du mot.

 

Exemples :

 

-  ltée (limitée)

-  Dr ou Dr (docteur)

-  Mme ou Mme (madame)

 

On n’emploie pas le point dans les abréviations des unités de mesure ou avec les symboles chimiques.

 

Exemples :

 

-  s (seconde)

-  cm (centimètre)

-  Mo (mégaoctet)

-  Ca (calcium)

-  H2O (oxyde d’hydrogène)

 

Les formes tronquées, qui sont employées surtout à l’oral, ne sont jamais suivies d’un point abréviatif.

 

Exemples :

 

-  Maxime s’est fait prendre par son prof!

-  Julie a fait son bac à l’Université Laval.

-  On va au ciné ce soir, si ça te convient.

 

 

Pour en apprendre davantage, vous pouvez consulter les articles Point : généralités et Point : emplois divers. Vous pouvez aussi consulter les différents articles de la section Les sigles, abréviations et symboles.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : octobre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002