Banque de dépannage linguistique


La ponctuation
Les signes de ponctuation > Virgule



Virgule avec donc

 

Selon le sens qu’elle revêt et sa place dans la phrase, la conjonction de coordination donc est tantôt employée avec une ou deux virgules, tantôt employée sans virgule.

 

Employé comme connecteur logique, donc exprime une conséquence ou une conclusion; il est alors généralement précédé ou suivi d’une virgule, sauf s’il figure dans le groupe verbal. Dans ces cas où il sert d’articulation logique, donc est parfois précédé d’une autre conjonction de coordination (par ex. : et donc, si donc).

 

Exemples :

 

- Marie a réussi le concours haut la main. Donc, il faut croire que son travail a été fructueux.

- Je pense, donc je suis.

- Les quartiers plus à l’est, donc plus pauvres, sont davantage touchés.

- Luc a enfin annoncé la nouvelle, il n’est donc plus nécessaire de feindre l’ignorance.

- Nous avons donc dû accepter son offre.

- Cette mesure profite peu aux moins scolarisés, et donc aux moins nantis de la société.

 

 

On utilise aussi donc comme organisateur textuel pour reprendre le fil d’un discours. On met généralement une ou deux virgules, selon que donc est au début ou au milieu de la phrase, mais ces virgules ne sont pas obligatoires.

 

Exemples :

 

- Donc, notre chevalier a fort à faire pour regagner le cœur de la princesse.

- Vous disiez, donc, que la caisse avait disparu…

- Vous disiez donc que la caisse avait disparu…

 

 

Enfin, donc est employé sans virgule lorsqu’il sert à exprimer l’ironie, l’impatience, la surprise, etc., ou à renforcer une injonction, une interrogation, etc.

 

Exemples :

 

- C’était donc ça, la fameuse surprise!

- Laisse-le donc faire à sa tête…

- Entrez donc nous voir!

- Qu’y a-t-il donc de si choquant dans ce livre?

 

 

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002