Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts sémantiques



Aviser

 

Le verbe aviser connaît plusieurs emplois en français. Dans la langue courante ou administrative, il est synonyme d’avertir, d’informer, de prévenir.

 

Exemples :

 

- Un locataire qui veut quitter son logement doit en aviser le propriétaire dans un certain délai.

- La direction a avisé le personnel qu’il y aurait des changements dans les prochains mois.

- On ne l’a pas avisé du retour des stagiaires.

 

Cependant, lorsqu’il est utilisé au sens de « donner un avis, des conseils, souvent d’ordre professionnel », il s’agit d’une influence de l’anglais. Il est cependant intéressant de savoir que l’anglais to advise est lui-même un emprunt fait par l’anglais à l’ancien français. Le proverbe Un fou avise bien un sage est un vestige de cet emploi disparu du français actuel.

 

Exemple fautif :

 

- Un comité a été créé pour étudier le dossier et aviser les dirigeants de l’entreprise sur les mesures à prendre.

 

On écrira plutôt :

 

- Un comité a été créé pour étudier le dossier et conseiller les dirigeants de l’entreprise sur les mesures à prendre (ou : pour donner un avis, faire des recommandations aux dirigeants).

 

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez aussi consulter l’article Aviseur.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002