Banque de dépannage linguistique


La grammaire
Les déterminants > Articles



Indication d’une adresse Web dans un texte

 

Les déterminants

 

La question du déterminant se pose d’abord lorsqu’on doit introduire une adresse Web dans un texte. Notons que le déterminant peut être présent ou non, et que ces deux façons d’introduire une adresse Web sont tout à fait correctes.

 

La spécificité d’une adresse Web, considérée unique parmi l’ensemble des adresses possibles, explique l’emploi du déterminant défini le.

 

Exemple :

 

-  Visitez le www.francofete.qc.ca pour découvrir le calendrier des activités de la Francofête.

 

 

Cela dit, l’adresse Web constitue une étiquette d’identification qui l’apparente de fait au nom propre. Renvoyant à un référent unique, le nom propre est très souvent présenté sans déterminant, et c’est sans doute ce qui expliquerait qu’on ne fasse pas toujours précéder l’adresse Web du déterminant le. (Dans les exemples suivants, le symbole W représente l’absence de déterminant.)

 

Exemples :

 

-  Il suffit de consulter W www.oqlf.gouv.qc.ca pour accéder aux ressources linguistiques. (ou : consulter le www.oqlf.gouv.qc.ca)

-  J’ai inclus le gallica.bnf.fr dans mes signets. (ou : J’ai inclus W gallica.bnf.fr)

 

 

Les prépositions

 

Quant au choix de la préposition pour introduire une adresse Web, on hésite parfois entre à et au (contraction de la préposition à et du déterminant masculin le). En fait, les deux prépositions conviennent, en regard de ce qui a été dit plus haut à propos des déterminants. On peut par ailleurs arguer que à évoque à l’adresse, et que au laisse sous-entendre au site.

 

Exemples :

 

-  Inscrivez-vous à notre concours au [au site] www.oqlf.gouv.qc.ca. (ou : à [à l’adresse] www.oqlf.gouv.qc.ca)

-  On peut consulter le dictionnaire Le trésor de la langue française à atilf.atilf.fr/tlf.htm.

-  Rendez-vous au gdt.oqlf.gouv.qc.ca pour découvrir les fiches terminologiques en vedette.

 

 

La préposition sur conviendra aussi devant une adresse Web puisque, prise dans son ensemble, l’adresse Web représente le site sur lequel on peut naviguer, s’inscrire, etc. L’emploi de la préposition sur est donc tout à fait correct dans ce contexte, tout comme l’est le tour naviguer sur un site Web. Fait à noter, l’omission du déterminant demeure possible ici aussi.

 

Exemples :

 

-  Nous vous souhaitons la bienvenue sur le www.oqlf.gouv.qc.ca.

-  Trouvez les œuvres littéraires que vous cherchez sur W banq.qc.ca.

 

Notons que toutes ces règles s’appliquent, que le triple w soit présent ou non à la tête de l’adresse Web.

 

 

L’explicitation

 

Finalement, on peut aussi choisir de présenter une adresse Web en utilisant explicitement le mot adresse devant.

 

Exemple :

 

-  Consultez Le grand dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française à l’adresse www.gdt.oqlf.gouv.qc.ca.

 

 

Compléments :

 

Adresse de courrier électronique (Préposition devant un nom)

Préposition devant un nom désignant un cyberespace (Préposition devant un nom)

Écriture d’une adresse URL ou Web (Écriture Web)

Coupure dans une adresse Web (Coupures de mots)

Adresse Web ou adresse de courriel (Prononciation de mots particuliers)

 

 

Article mis à jour en 2018

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002