Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts idiomatiques



Faire un fou de soi

 

Au Québec, l’expression familière faire un fou de soi est un calque de l’anglais to make a fool of oneself. Dans la plupart des contextes, on peut rendre la même idée en ayant recours à des expressions comme se ridiculiser, se couvrir de ridicule ou se rendre ridicule, tomber dans le ridicule, ou encore, plus simplement, faire rire de soi. Mais d’autres expressions sont également possibles.

 

Exemples fautifs :

 

- Parle moins fort, tu fais un fou de toi en t’énervant comme ça!

- Si tu t’empêches de foncer parce que tu as peur de faire une folle de toi, tu n’iras jamais loin.

- J’ai l’impression d’avoir fait une folle de moi en posant ma question.

- Il a fait un vrai fou de lui en ratant son numéro devant tout le monde.

 

 

On pourra dire autrement :

 

- Parle moins fort, tu es ridicule quand tu t’énerves comme ça!

- Si tu t’empêches de foncer parce que tu as peur qu’on se moque de toi (ou de faire rire de toi ou encore de paraître ridicule), tu n’iras jamais loin.

- J’ai l’impression d’avoir été ridicule en posant ma question.

- Il s’est couvert de ridicule (ou il a eu l’air vraiment idiot) en ratant son numéro devant tout le monde.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002