Banque de dépannage linguistique


Les sigles, abréviations et symboles
Les abréviations > Règles de l'abréviation



Abréviation par troncation des mots       Nouveauté

 

En français, certains mots courts sont le résultat de la troncation de mots plus longs, généralement des noms ou des adjectifs. L’emploi de ces abréviations peut soulever quelques interrogations en ce qui concerne la variabilité en genre et en nombre.

 

Notons que ces formes réduites sont le plus souvent associées au registre familier, comme dans la plupart des exemples ci-dessous. Avant de les employer, il faut donc s’assurer qu’ils conviennent au contexte de communication.

 

 

Formation des mots tronqués

 

En général, la troncation se fait par apocope, c’est-à-dire en retranchant les syllabes finales d’un mot. La coupure est souvent faite après le premier élément d’un composé d’origine savante ou après la deuxième ou troisième syllabe, notamment une syllabe se terminant par o. Plus rarement, on procède par aphérèse, c’est-à-dire en retranchant les premières syllabes d’un mot. Contrairement aux abréviations, les mots tronqués ne prennent pas de point abréviatif.

 

Exemples :

 

-  J’ai emprunté un micro pour animer notre soirée de retrouvailles. (de microphone)

-  Sarah voulait nous montrer son nouvel appareil photo. (de photographique)

-  Les étudiants comptent bien fêter la fin de leur bac en nutrition. (de baccalauréat)

-  Penses-tu qu’il serait plus simple de se rendre là-bas en bus? (de autobus)

 

 

Certains mots tronqués ont remplacé, au fil du temps, la forme longue correspondante alors que d’autres sont en forte concurrence avec celle-ci; dans ce dernier cas, la forme longue est souvent privilégiée dans la langue soutenue ou technique.

 

Exemples :

 

-  Mes parents vont travailler en métro depuis qu’ils habitent à Montréal. (a remplacé métropolitain)

-  Il serait préférable qu’ils retournent chez eux en taxi à la fin de la soirée! (a remplacé taximètre)

-  Les cerises sont vendues au kilo. (ou, privilégié dans la langue soutenue : kilogramme)

-  La collision a complètement démoli son auto. (ou, privilégié dans la langue soutenue : automobile)

 

 

Accord des noms et des adjectifs tronqués

 

Les noms tronqués sont invariables en genre et prennent la marque du pluriel au besoin. Les adjectifs tronqués ne varient pas non plus en genre. En ce qui concerne leur accord en nombre, on relève plusieurs contradictions dans les ouvrages de référence, et aucune règle précise ne semble se dégager. Afin d’en simplifier l’accord, l’Office suggère de mettre la marque du pluriel aux adjectifs tronqués. Notons toutefois que leur invariabilité ne pourrait être considérée comme fautive.

 

Exemples :

 

-  As-tu rencontré les deux nouvelles profs? (de professeures)

-  Dans son potager, Lucie ne fait pousser que des légumes bios. (de biologiques)

-  Essayez nos nouvelles pizzas végés! (de végétariennes)

-  Simon a acheté de nouveaux marqueurs fluos; les siens ne fonctionnaient plus. (de fluorescents)

 

 

Compléments :

 

Abréviation par troncation et ajout d’une finale en -o (Règles de l’abréviation)

Aphérèse, apocope et syncope (Figures jouant sur la forme des mots)

 

 

Article mis à jour en 2020

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : janvier 2020

Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002