Banque de dépannage linguistique


La grammaire
Le verbe > Accord du participe passé > Cas particuliers d'accord du participe passé



S'en prendre à

 

S’en prendre à signifie « attaquer quelqu’un (ou quelque chose) en l’accusant ». Dans cette locution, les pronoms se et en ne sont pas analysables, c’est-à-dire qu’on ne peut leur attribuer une fonction syntaxique. Cette locution est donc semblable à un verbe essentiellement pronominal; c’est pourquoi le participe passé, pris, s’accordera en genre et en nombre avec le sujet.

 

Exemples :

 

- Si tu n’es pas satisfait de ton travail, ne t’en prends qu’à toi-même!

- Les membres de l’opposition s’en sont pris à la ministre.

- Marlène s’en est prise à moi comme si je l’avais fait exprès.

- Les deux coordonnatrices s’en sont prises au directeur, qui n’a rien trouvé à dire pour se défendre.

 

 

Il est à noter que l’expression se prendre à (quelqu’un ou quelque chose), de même sens que s’en prendre à, est vieillie et n’est plus employée que dans certains textes littéraires.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : décembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002