Banque de dépannage linguistique


La grammaire
Les déterminants > Articles



De dans une phrase négative

 

Lorsqu’ils se trouvent dans une phrase négative avec ne… pas, ne… plus, etc., l’article indéfini (un, une, des) et l’article partitif (du, de la, des) sont habituellement réduits à de (ou d’) devant le complément direct.

 

Exemples :

 

- Je ne prendrai pas de vacances cet été. (et non : Je ne prendrai pas des vacances cet été.)

- Nicole ne boira pas de vin ce soir, puisqu’elle vient d’apprendre qu’elle est enceinte. (et non : Nicole ne boira pas du vin ce soir, puisqu’elle vient d’apprendre qu’elle est enceinte.)

- Il n’y a pas de farine dans cette recette. (et non : Il n’y a pas de la farine dans cette recette.)

- Jean-Guy n’a pas trouvé d’avocat pour défendre ses intérêts dans cette affaire. (et non : Jean-Guy n’a pas trouvé un avocat pour défendre ses intérêts dans cette affaire.)

 

Toutefois, ces déterminants gardent leur forme régulière lorsque la négation est suivie d’un élément qui s’oppose à ce qui est nié, ou encore lorsque le nom est employé comme attribut après le verbe être.

 

Exemples :

 

- Nous n’avons pas des compliments à te faire, mais des reproches.

- Nicole ne boira pas du vin ce soir, mais de la bière.

- Je ne suis pas une incompétente, malgré ce que j’ai fait.

- Ce n’est pas du grésil ni de la grêle.

 

 

Par ailleurs, avec ne… que, qui exprime une restriction et non une négation, l’article indéfini et l’article partitif sont généralement maintenus.

 

Exemples :

 

- Nous n’avons que des compliments à te faire.

- Nicole ne boira que du vin ce soir, puisqu’elle n’aime pas la bière.

- Il n’y a que de la farine de blé entier dans cette recette.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : décembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002