Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts sémantiques



Clérical

 

En français, l'adjectif clérical signifie « relatif au clergé » ou « favorable au clergé ».

 

Exemples :

 

- Il a fréquenté une école cléricale.

- Ces personnes font partie du comité de rédaction d'un journal clérical.

 

 

Sous l'influence de l'anglais clerical, on emploie parfois cet adjectif dans le sens de « de bureau ». On évitera d'employer cet adjectif en ce sens; on le remplacera par de bureau ou par administratif.

 

Exemples fautifs :

 

- Rachel fait surtout du travail clérical.

- Tout le personnel clérical est prié de se rendre à la salle 1A.

 

On écrira plutôt, par exemple :

 

- Rachel fait surtout du travail de bureau.

- Tout le personnel administratif est prié de se rendre à la salle 1A.

 

 

On emploie parfois aussi clérical dans l'expression erreur cléricale. Cet emploi est un autre emprunt sémantique à l'anglais clerical. On pourra remplacer cette expression, selon le contexte, par faute de frappe, erreur de frappe, faute de copiste, faute de transcription ou erreur d'écriture.

 

Exemples fautifs :

 

- Maryse fait de nombreuses erreurs cléricales lorsqu'elle écrit des courriels; elle ne relit sûrement pas ses textes avant de les envoyer.

- Il y avait une erreur cléricale dans la lettre que mon secrétaire a préparée à ma demande.

- Je crois qu'il y a une erreur cléricale sur le relevé de compte que j'ai reçu.

 

On écrira plutôt, par exemple :

 

- Maryse fait de nombreuses fautes de frappe lorsqu'elle écrit des courriels; elle ne relit sûrement pas ses textes avant de les envoyer.

- Il y avait une faute de transcription dans la lettre que mon secrétaire a préparée à ma demande.

- Je crois qu'il y a une erreur d'écriture sur le relevé de compte que j'ai reçu.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002