Banque de dépannage linguistique


La prononciation
Prononciation de mots particuliers



Interview

 

Le mot interview se prononce [8tERvju] (in-tèr-viou). Le in de la première syllabe se prononce donc comme dans le mot fin et les lettres ew à la fin du mot se prononcent ou.

 

Ce mot a été emprunté à l'anglais interview, lui-même emprunté au français entrevue. Au départ, en anglais, interview avait le sens d'« entrevue », mais il s'est spécialisé pour désigner plus particulièrement un entretien au cours duquel un journaliste pose des questions à une personnalité, à un spécialiste ou à un témoin d'un événement dans le but de diffuser le contenu de l'échange par l'intermédiaire d'un média. C'est dans ce sens que le français a emprunté le mot interview à l'anglais. Au Québec, on a tendance à privilégier le mot entrevue pour désigner ce type d'entretien, mais le mot interview est un synonyme acceptable, utilisé partout dans la francophonie. Le mot interview est généralement considéré comme féminin, mais on le trouve parfois aussi au masculin.

 

Les dérivés du mot interview comportent une autre difficulté de prononciation. On recommande généralement de prononcer comme un v le w du verbe interviewer et des noms intervieweur et intervieweuse. On prononce ainsi le verbe interviewer [8tERvjuvé] (in- tèr -viou-vé); le nom masculin intervieweur [8tERvjuv4R] (in- tèr -viou-veur); et le nom féminin intervieweuse [8tERvjuv0z] (in- tèr -viou-veuz). Certains ouvrages mentionnent cependant une deuxième prononciation possible, plus près de la prononciation anglaise, dans laquelle on ne prononce tout simplement pas la lettre w. Cette prononciation serait de plus en plus rare dans la francophonie, mais elle est toujours en usage au Québec. On peut donc aussi prononcer le verbe interviewer [8tERvjué] (in- tèr -viou-é); le nom masculin intervieweur [8tERvju4R] (in- tèr -viou-eur); et le nom féminin intervieweuse [8tERvju0z] (in- tèr -viou-euz).

 

Notons par ailleurs qu'il est préférable d'employer la graphie francisée intervieweur plutôt que interviewer pour désigner, au masculin, la personne qui pose des questions à une autre personne dans le cadre d'une interview. Cette graphie a l'avantage d'éviter toute confusion entre le nom et le verbe. C'est d'ailleurs la graphie privilégiée dans les propositions de rectifications de l'orthographe.

 

 

Pour vous familiariser avec les symboles de l'API utilisés dans la BDL, vous pouvez consulter l'article Alphabet phonétique international.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : décembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002