Banque de dépannage linguistique


La prononciation
Prononciation de mots particuliers



Faire

 

Les lettres ai du radical du verbe faire se prononcent généralement [E] (è).

 

Exemples :

 

-  Il fait ce qu'il peut, tu sais. [fE] ()

-  J'aime beaucoup ce que vous faites. [fEt] (fèt)

 

 

Toutefois, dans la forme faisons (à l'indicatif présent et à l'impératif), dans toutes les formes de l'imparfait (c'est-à-dire faisais, faisait, faisions, faisiez et faisaient) ainsi que dans le participe présent faisant, les lettres ai se prononcent plutôt comme la lettre e, donc comme dans le radical des formes du futur simple et du conditionnel de ce verbe, qui est fer- (ferai, ferais, etc.). On peut également ne pas prononcer les lettres ai dans faisons, faisais, etc. On évitera toutefois de les prononcer [E] (è).

 

Exemples :

 

-  Faisons montre de détermination! [fez7] (fe-zon) ou [fz7] (fzon), et non [fEz7] (fè-zon)

-  Tu faisais semblant, non? [fezE] (fe-zè) ou [fzE] (fzè), et non [fEzE] (fè-zè)

-  Je me demandais ce que vous faisiez. [fezjé] (fe-zié) ou [fzjé] (fzié), et non [fEzjé] (fè-zié)

-  Il écoute de la musique en faisant le ménage. [fez2] (fe-zan) ou [fz2] (fzan), et non [fEz2] (fè-zan)

 

 

On prononce aussi les lettres ai comme la lettre e dans les mots bienfaisant, malfaisant, faiseur, faisable, faisabilité ainsi que dans le nom faisan et les mots de la même famille (faisandage, faisander, etc.).

 

 

Pour vous familiariser avec les symboles de l'API utilisés dans la BDL, vous pouvez consulter l'article Alphabet phonétique international.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002