Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Tours d’horizon et autres explications > Mises au point



Mon nom est

 

La tournure mon nom est a longtemps été condamnée – et l’est encore bien souvent – parce qu’elle serait un calque de l’anglais my name is. Cependant, nous considérons à présent que cette locution peut être employée sans réserve. La tournure est en effet correcte tant sur le plan de la forme que sur le plan du sens. De plus, elle appartient sans conteste au français depuis au moins le XIXe siècle. Le dictionnaire intitulé Le Trésor de la langue française informatisé cite par exemple Victor Hugo et Alfred de Vigny.

 

Ainsi, lorsqu’on doit se présenter, que ce soit au téléphone, au micro, en personne ou encore par écrit, plusieurs formules sont possibles, notamment : Je m’appelle X, Je me nomme X, Je suis X et, de même, Mon nom est X.  Au téléphone, on peut aussi dire, par exemple : X à l’appareil, C’est X qui parle, Ici X, ou simplement X. On peut aussi ajouter le nom de l’établissement, de la direction ou du service pour lequel on travaille, suivi de son propre nom.

 

Exemples en personne :

 

- Je m’appelle Jeanne Lajoie.

- Je me nomme Jeanne Lajoie.

- Je suis Jeanne Lajoie.

- Mon nom est Jeanne Lajoie.

- Moi, c’est Jeanne. (en contexte familier)

 

Exemples au téléphone :

 

- Jean Dumas à l’appareil.

- C’est Jean Dumas qui parle.

- Ici Jean Dumas. (Cette formule est également utile au micro.)

- Jean Dumas.

- Jean Dumas, bonjour!

- Bonjour, mon nom est Jean Dumas.

- Service après-vente, Jean Dumas.

- Bureau du président, Jean Dumas à l’appareil.

 

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter les articles Qu’est-ce qu’un anglicisme phraséologique? et Formules usuelles à utiliser au téléphone. Vous pouvez également consulter la Politique de l’emprunt linguistique de l’Office québécois de la langue française.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002