Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts morphologiques



Passé date

 

La locution passé date a sans doute été créée sous l’influence des expressions anglaises past due et out of date, qui signifient « périmé ». En français, elle est employée soit au sens de « périmé », en parlant d’un produit ou d’un document par exemple, soit au sens de « démodé », en parlant d’une personne, d’un comportement, d’une attitude. Selon le contexte et le sens recherché, on utilisera de préférence les expressions ou les termes suivants : périmé, échu, qui n’a plus cours, qui n’est plus valide, qui n’est plus bon, dépassé, passé, vieux, vieilli, archaïque, démodé, ancien, etc.

 

Exemples fautifs :

 

- Votre carte est passée date, vous devez la renouveler.

- Si la levure est passée date, la pâte ne lèvera pas.

- C’est un parti complètement passé date, qui n’a pas pris le virage écologique.

- Cher oncle Théophraste! Il tient des propos passés date, mais nous l’adorons tous!

 

On dira plutôt :

 

- Votre carte n’est plus valide, vous devez la renouveler.

- Si la levure est périmée, la pâte ne lèvera pas.

- C’est un parti complètement dépassé, qui n’a pas pris le virage écologique.

- Cher oncle Théophraste! Il tient des propos démodés, mais nous l’adorons tous!

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002