Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts sémantiques



Opérer

 

Le verbe opérer a plusieurs significations; en plus de son sens bien connu, lié à la chirurgie, il peut signifier par exemple « accomplir une action ou une série d’actions dans un but déterminé », « agir d’une certaine façon » ou encore « produire un effet ».

 

Exemples :

 

- Elle s’est fait opérer à l’Hôtel-Dieu.

- Le terminologue doit opérer un choix entre plusieurs types de définitions.

- Les pirates informatiques opèrent avec des techniques sans cesse renouvelées.

- Ce médicament n’opère pas chez certains patients.

 

Toutefois, opérer n’a pas des emplois aussi étendus que le verbe anglais to operate. Contrairement à ce dernier, opérer n’est pas synonyme d’exploiter, faire affaire, être en service, diriger ou encore faire fonctionner. Plusieurs locutions et verbes français sont disponibles pour exprimer ces notions relatives au domaine des affaires et de l’administration, outre ceux déjà mentionnés : exercer ses activités, avoir des activités, avoir des bureaux, agir, être actif, être implanté, être présent (dans un pays, une région), intervenir, posséder, tenir (un commerce), tourner, faire tourner, etc.

 

Exemples fautifs :

 

- La multinationale opère en Europe et en Asie.

- Son cousin opère une chaîne de restaurants.

- Les patrons cachent mal leur difficulté à opérer l’usine.

- Elle opère deux boutiques très rentables.

 

On dira plutôt :

 

- La multinationale est implantée (ou : est active, est présente) en Europe et en Asie.

- Son cousin exploite une chaîne de restaurants.

- Les patrons cachent mal leur difficulté à faire tourner (ou : faire fonctionner) l’usine.

- Elle possède (ou : gère) deux boutiques très rentables.

 

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article Opération.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002