Banque de dépannage linguistique


La grammaire
L'adverbe



Là et la mise en évidence c'est... que

 

L’adverbe peut avoir le sens spatial d’« à cet endroit », le sens temporel d’« à ce moment » ou encore celui d’« à ce point du texte ou du discours ». Dans certains contextes, cet adverbe est mis en évidence par la structure c’est… que.

 

Exemples :

 

-  D’après ce qu’on m’a raconté, c’est là que le voleur s’était caché pour fuir les policiers.

-  C’est là qu’elle a tout à coup perdu contact avec la réalité.

-  C’est là qu’il s’éloigne du sujet de son exposé.

 

 

On observe que lorsque a un sens spatial, c’est là est parfois utilisé à la place de c’est là que. Cet emploi est condamné par plusieurs grammairiens qui le qualifient de familier, voire de pléonastique, alors que d’autres l’analysent comme un archaïsme. C’est pourquoi on préférera l’emploi de c’est là que.

 

Exemples :

 

-  C’est là que nous irons en vacances cette année. (plutôt que c’est là où nous irons)

-  C’est là qu’il vit depuis dix ans. (plutôt que c’est là où il vit)

 

 

En dehors de ce contexte, l’enchaînement là où est tout à fait correct. Il peut être utilisé avec une valeur spatiale au sens d’« à l’endroit où », ou encore avec le sens de « dans le cas où ». Il peut aussi marquer une opposition et signifier « tandis que, alors que ».

 

Exemples :

 

-  J’ai acheté ma voiture là où vous avez acheté la vôtre.

-  Christian a retrouvé ses lunettes là où il les avait laissées.

-  Là où il m’exaspère le plus, c’est lorsqu’il se prend pour le nombril du monde.

-  Il pense et il parle là où il devrait agir.

 

 

Complément :

 

C’est… qui, c’est… que (La mise en évidence)

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002