Banque de dépannage linguistique


La rédaction et la communication
Rédaction technique et scientifique > Graphiques



Histogramme

 

L’histogramme, que l’on distingue parfois du graphique à colonnes, se présente lui aussi sous la forme de rectangles disposés verticalement, à la différence près que ceux-ci sont accolés. On emploie principalement ce type de graphique pour illustrer la répartition d’éléments en différentes classes, selon une caractéristique présentée sur l’axe horizontal (l’abscisse). La hauteur des rectangles est proportionnelle au nombre ou au pourcentage d’éléments de chaque classe, indiqué sur l’axe vertical (l’ordonnée).

 

Ainsi, dans l’exemple qui suit, on peut observer le nombre de patients en psychiatrie dans un hôpital, par tranche d’âge.

 

 

On peut indiquer le nombre d’éléments dans chaque classe à l’aide d’une échelle disposée sur l’ordonnée, comme dans l’exemple précédent, ou encore de l’inscrire à l’extrémité de chaque colonne, comme dans l’exemple suivant. Dans ce cas, il est inutile de présenter aussi l’échelle.

 

 

 

Pour en savoir plus sur le graphique à colonnes, vous pouvez consulter l’article Graphique à colonnes. Pour en apprendre davantage à propos de l’emploi des graphiques, vous pouvez consulter l’article Généralités sur les graphiques.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002