Banque de dépannage linguistique


La syntaxe
Les conjonctions



À cause que       Nouveauté

 

La locution conjonctive à cause que, qui introduit une subordonnée, est aujourd’hui sortie de l’usage général en français. Elle a été généralement remplacée, au fil des siècles, par parce que. Si elle subsiste encore dans la langue populaire, notamment au Québec, son emploi dans un registre neutre ou soutenu est toutefois déconseillé.

 

Exemples :

 

- Il a manqué son rendez-vous parce qu’il est malade. (plutôt que : à cause qu’il est malade)

- Tout cela est arrivé parce qu’il ne m’a pas écouté. (plutôt que : à cause qu’il ne m’a pas écouté)

 

 

Notons toutefois que la locution prépositive à cause de, qui est toujours suivie d’un nom ou d’un pronom, demeure, elle, courante et tout à fait correcte. Elle est synonyme, notamment, de en raison de.

 

Exemples :

 

- Nous n’avons pas réussi à conclure l’affaire à cause d’un point de détail dans le contrat.

- Tout le monde s’entend pour dire que si nous en sommes arrivés là, c’est à cause de lui.

 

 

Compléments :

 

À cause (L’interrogation)

Grâce à et à cause de (Nuances sémantiques)

 

 

Aux XVIe et XVIIe siècles, la locution conjonctive à cause que était usuelle. On la trouve entre autres sous la plume de nombreux auteurs, dont Charles Perrault, dans son Petit chaperon rouge (publié en 1697) : La bonne mère-grand, qui était dans son lit, à cause qu’elle se trouvait un peu mal, lui cria [au loup qui imitait la voix de la petite fille] : « Tire la chevillette, la bobinette cherra. » Cette locution se fait plus rare à partir du XVIIIe siècle, et les dictionnaires du XIXe siècle la signalent comme vieillie. Et même si Littré, dans son dictionnaire, plaidait pour son maintien, l’usage en avait décidé autrement. La locution à cause que n’est donc pas incorrecte ou fautive, elle est tout simplement désuète aujourd’hui, ayant été délogée dans la langue courante par parce que. De ce fait, elle peut être perçue négativement.

 

 

Article mis à jour en 2018

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002