Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts sémantiques



Localiser

 

En français, le verbe localiser peut signifier « délimiter l'emplacement de, situer par la pensée », dans l'espace ou dans le temps, en parlant surtout d'un phénomène, d'une chose ou d'une affection. Il signifie également « limiter la propagation d'un phénomène, d'un événement ». Localiser peut aussi avoir le sens d'« attribuer une place à une chose », notamment en économie. Enfin, certains ouvrages relèvent un emploi plus récent de localiser, utilisé au sens d'« adapter un produit à un contexte ou à une culture particulière », et ce, principalement dans les domaines des technologies de l'information et de la traduction. 

 

Exemples :

 

- Pierre a enfin localisé le bruit qui l'irritait tant.

- Leur nouveau centre de distribution sera localisé dans le parc industriel.

- Le pilote a pu localiser le foyer de l'incendie en très peu de temps.

- Nous avons reçu le mandat de localiser ces logiciels pour le marché asiatique.

 

 

On évitera d'utiliser le verbe localiser au sens de « trouver », emploi qui vient de l'anglais to localize. Selon les contextes, on peut le remplacer notamment par les verbes découvrir, joindre, retrouver ou trouver.

 

Exemples fautifs :

 

- Ils ont localisé un excellent restaurant de sushis dans leur quartier.

- Une voiture volée a été localisée en bordure de la rivière Chaudière.

- J’ai enfin localisé mon chat, qui avait été recueilli par un voisin.

 

On dira plutôt :

 

- Ils ont découvert un excellent restaurant de sushis dans leur quartier.

- Une voiture volée a été trouvée en bordure de la rivière Chaudière.

- J’ai enfin retrouvé mon chat, qui avait été recueilli par un voisin.

 

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article Relocaliser.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002