Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Pléonasmes



Prévoir à l'avance

 

Le verbe prévoir signifie « considérer à l’avance comme probable », « organiser à l’avance, en fonction de l’avenir » : il exprime l’idée d’anticipation d’un événement. Le préfixe pré-, que l’on trouve également dans d’autres verbes tels que prédire, indique en effet l’antériorité dans le temps, dans l’espace ou dans un ordre quelconque (pré- signifie donc « d’avance », « avant » ou « devant », selon le cas). L’ajout de la locution à l’avance ou d’avance à la suite d’un verbe comme prévoir, où la valeur de pré- est encore nettement sentie, constitue ainsi un pléonasme qu’il vaut mieux éviter.

 

Exemples :

 

- Tout a été prévu, ne crains rien. (et non : Tout a été prévu à l’avance)

- Bien des scientifiques avaient prévu les changements climatiques. (et non : avaient prévu d’avance)

- Je prédis que tu n’aimeras pas ça! (et non : Je prédis d’avance)

 

Toutefois, on peut très bien dire prévoir longtemps à l’avance, prévoir trois jours d’avance, prédire bien à l’avance, prédire vingt ans à l’avance, etc. L’indication d’une précision de ce genre rend alors normal, sinon inévitable l’emploi de la locution à l’avance (ou d’avance) à la suite du verbe prévoir ou prédire.

 

 

Pour en savoir plus sur les pléonasmes, vous pouvez notamment consulter l’article Qu’est-ce qu’un pléonasme?. Vous pouvez également consulter l’article Prédire et prévoir.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002