Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Pléonasmes



Défrayer les frais

 

On emploie parfois des expressions comme défrayer les frais, défrayer les dépenses pour indiquer qu’on paie ou qu’on rembourse des sommes à quelqu’un. Toutefois, il s’agit de pléonasmes qu’il vaut mieux éviter. En effet, défrayer contient en lui-même l’idée de frais, puisqu’il signifie « payer ou rembourser à quelqu’un ses frais ». Ce verbe est également employé correctement dans la tournure défrayer quelque chose, avec le sens de « payer les frais qui correspondent à quelque chose ».

 

Exemples fautifs :

 

- Lorsque vous serez en voyage pour le travail, l’entreprise défraiera vos frais.

- Cet écrivain faisait le tour de l’Europe et son mécène défrayait ses dépenses.

- Les frais de la soirée furent défrayés par les membres.

 

On pourra dire :

 

- Lorsque vous serez en voyage pour le travail, vous serez défrayé par l’entreprise.

- Cet écrivain faisait le tour de l’Europe, défrayé par son mécène.

- La soirée fut défrayée par les membres.

 

Ainsi, ce sont les personnes ou les choses qui sont défrayées, et non les sommes d’argent. Pour exprimer cette seconde idée, il convient plutôt d’utiliser des verbes comme payer, rembourser, assumer ou couvrir. On dira, par exemple : assumer les frais, rembourser les frais, prendre à sa charge les coûts, payer les dépenses, supporter une dépense, couvrir les dépenses, payer la note, etc.

 

Exemples :

 

- Vos frais seront couverts pendant votre séjour. (et non : Vos frais seront défrayés pendant votre séjour.)

- Ses dépenses ont été remboursées par sa mère. (et non : Sa mère a défrayé ses dépenses.)

- C’est la fondation qui a assumé les frais du colloque. (et non : C’est la fondation qui a défrayé les frais du colloque.)

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : décembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002