Banque de dépannage linguistique


La grammaire
Le nom > Pluriel des noms > Pluriel et sens du nom



Aïeuls et aïeux

 

Le nom masculin aïeul a deux pluriels de sens différents. Aïeuls désigne les grands-parents ou les grands-pères (parfois aussi les arrière-grands-parents), tandis qu’aïeux signifie « ancêtres, ascendants » ou plus largement « ceux qui ont précédé la génération actuelle ».

 

Exemples :

 

- L’héritage de ses aïeuls maternels lui a permis d’acheter un chalet au bord du fleuve.

- Ses quatre aïeuls vivent en France, mais ses parents sont au Québec.

- Myriam pourra enfin fouler le sol de ses aïeux.

- Nos aïeux ont nourri des espoirs que nous savons désormais utopiques.

 

 

Toutefois, il existe une seule forme au féminin pluriel : aïeules, qui désigne autant les grands-mères que les ancêtres.

 

Exemples :

 

- En cas de mort des parents, les aïeuls et aïeules seront responsables de l’enfant.

- Nos mères, nos grands-mères, nos aïeules nous ont transmis des trésors de savoir-faire.

 

 

Les termes aïeuls et aïeux sont perçus comme étant de style littéraire ou soigné. Par comparaison avec ancêtres ou grands-parents, ils sont souvent connotés positivement, marquant une attitude de respect, d’admiration ou alors, dans des contextes différents, d’humour, d’ironie. Ces noms sont d’ailleurs souvent associés à des qualificatifs tels que dignes, illustres, vaillants, nobles. Quant à la locution familière Mes aïeux!, elle marque l’étonnement.

 

 

Notons enfin que pour désigner les arrière-grands-parents, on emploie bisaïeuls (ou parfois aïeuls) et pour les générations précédentes, trisaïeuls, quatrièmes aïeuls ou plus rarement quadrisaïeuls, cinquièmes aïeuls, etc.

 

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : octobre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002