Banque de dépannage linguistique


La rédaction et la communication
Féminisation et rédaction épicène > Formation de noms féminins



La formation des noms masculins

 

La féminisation des noms de personne s’accompagne de quelques cas de masculinisation. De nouveaux noms masculins sont ainsi créés à partir de noms féminins. Par exemple, de laborantine, on a fait laborantin en supprimant le e; de prostituée, on a fait prostitué; de ménagère, on a fait ménager; et de puéricultrice, on a formé puériculteur. On a fait de même pour certains noms composés; ainsi, de gardienne d’enfants, on a tiré gardien d’enfants, de jardinière d’enfants, on a tiré jardinier d’enfants.

 

Le masculin peut aussi résulter de l’emploi épicène d’un nom féminin; on aura ainsi un réceptionniste et un téléphoniste.

 

On forme aussi le masculin par le recours à la variation lexicale; ainsi on passe de femme de ménage à homme de ménage et de sage-femme à sage-homme.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002