Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Altérations d'expressions figées



Avoir voix au chapitre

 

L'expression avoir voix au chapitre signifie « avoir le droit ou l'autorité de donner son opinion, de prendre part à une décision ».

 

Exemples :

 

- Tu aurais dû me consulter avant d'acheter ce meuble; il me semble que j'ai voix au chapitre.

- Tous les membres du comité auront voix au chapitre.

- Paul était absent le jour où nous avons pris la décision; il n'a donc pas eu voix au chapitre.

 

 

Dans cette expression, le nom chapitre ne désigne pas une partie d'un texte, mais plutôt une assemblée de religieux, de religieuses ou de chanoines pendant laquelle on discute de questions liées à la communauté. C'était là l'un des sens du mot capitulum, l'étymon latin de chapitre. C'est à partir de ce sens qu'on a créé l'expression avoir voix au chapitre, qui signifiait d'abord « avoir le droit de parler ou de prendre part à une décision » lors de ces assemblées. Son sens s'est ensuite étendu pour signifier « avoir le droit de donner son opinion ou de prendre part à une décision » de façon plus générale.

 

Le nom voix, lui, est ici employé dans le sens de « droit de donner son opinion, de prendre une décision, notamment dans une assemblée ». C’est sans doute cette idée de « droit » qui explique que certains disent ou écrivent avoir droit au chapitre. Cette altération n’est cependant qu’exceptionnellement attestée comme variante dans les dictionnaires; avoir voix au chapitre demeure l’expression consacrée.

 

Notons qu’on doit par ailleurs éviter de confondre le mot voix avec son homonyme voie et d’écrire erronément avoir voie au chapitre.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : décembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002