Banque de dépannage linguistique


L'orthographe
Emploi du trait d'union > Mots composés > Mots composés avec préfixe ou élément grec ou latin



Hydro-

 

L’élément hydro- et sa variante hydr- viennent du mot grec hudôr, qui signifie « eau ». Ils sont employés dans le vocabulaire scientifique et technique, où ils indiquent une relation avec l'eau ou un autre liquide. Dans le domaine de la chimie, ces éléments renvoient au nom hydrogène et indiquent une fixation d'hydrogène sur un corps.

 

Les mots composés avec hydro- ou hydr- s’écrivent généralement sans trait d’union. Toutefois, lorsque le premier élément est hydro- et que le second commence par i ou par u, ils sont séparés par un trait d'union afin d'éviter les prononciations (hydr)oi et (hydr)ou. La variante hydr- est quant à elle utilisée dans des composés dans lesquels le deuxième élément commence par un a, comme dans hydracide et hydravion. Notons que l’élément hydro- et sa variante hydr- commencent par un h muet; on doit faire l’élision de l’article et la liaison avec le mot qui précède.

 

Exemples :

 

- On nous a conseillé d'utiliser de la peinture hydrofuge pour peindre notre terrasse.

- Les voitures à hydrogène sont munies d'une pile à combustible qui convertit de l'hydrogène en électricité.

- Le Québec est l'un des plus importants producteurs d'hydroélectricité.

 

 

Les mots formés avec hydro- ou hydr- suivent la règle générale et prennent la marque du pluriel au besoin. Dans les composés où les éléments sont séparés par un trait d'union, seul le second élément prend la marque du pluriel.

 

Exemples :

 

- Les résidents souhaitent que la municipalité réduise le nombre d'hydravions sur le lac.

- Cette entreprise fabrique principalement des hydro-injecteurs.

- Les hydrophobes sont des personnes qui ont très peur de l'eau.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002