Banque de dépannage linguistique


La prononciation
Prononciation de mots particuliers



Ex æquo

 

La locution adverbiale d'origine latine ex æquo, qui signifie « sur le même rang, à égalité », se prononce généralement [Egzéko] (èg-zé-ko). C'est du moins la prononciation consignée dans la grande majorité des ouvrages de référence. Mais d'autres prononciations sont possibles.

 

Trois éléments de la locution ex æquo peuvent être sources d'hésitation à l'oral. Le premier, c'est le x, qu'on prononce généralement [ks] (ks) en français. Dans ex æquo, le x semble avoir tendance à se sonoriser, du moins en France, si l'on se fie aux ouvrages de référence; c'est pourquoi il se prononce [gz] (gz). Le x est prononcé [ks] (ks) dans d'autres locutions latines commençant par ex suivi d'un mot qui commence par une voyelle, comme ex abrupto, qui se prononce [EksabRypto] (èk-sa-brup-to). On peut donc prononcer ex æquo [Egzéko] (èg-zé-ko) ou [Ekséko] (èk-sé-ko), cette dernière prononciation étant tout aussi correcte que la première.

 

Le deuxième élément pouvant être source d'hésitation est la lettre double æ, qui est peu courante en français. Dans ex æquo, cette lettre double se prononce comme un é.

 

Enfin, la dernière syllabe de la locution peut être source d'une autre hésitation. En français, les lettres qu sont généralement prononcées [k] (k), comme dans quotidien ou quotient. Toutefois, si on adoptait une prononciation latinisée, on aurait tendance à faire entendre le u, sous la forme d'un ou; on prononcerait donc quo [kwo] (kouo). Dans ex æquo, la prononciation francisée de la dernière syllabe est préférable, même si la prononciation latinisée est acceptable. On prononcera donc [Egzéko] (èg-zé-ko) ou [Ekséko] (èk-sé-ko) plutôt que [Egzékwo] (èg-zé-kouo) ou [Eksékwo] (èk-sé-kouo).

 

 

Rappelons enfin que la locution ex æquo s'écrit en deux mots, sans trait d'union. Elle s'emploie comme locution adverbiale, comme adjectif ou comme nom et elle est invariable dans tous ces emplois. Elle s'écrit en romain, et non en italique, puisque cette locution latine est entrée depuis longtemps dans le vocabulaire français.

 

Exemples :

 

-  Luc et France sont arrivés ex æquo. (emploi adverbial)

-  Roberte et Lucille sont ex æquo au classement. (emploi adjectival)

-  Il vaut mieux éviter les ex æquo dans ce genre de concours. (emploi nominal)

 

 

Pour en savoir davantage sur les locutions latines, vous pouvez consulter les articles Locutions latines et Ex-. Pour vous familiariser avec les symboles de l'API utilisés dans la BDL, vous pouvez consulter l'article Alphabet phonétique international.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002