Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts syntaxiques



- Qu'est-ce qu'un emprunt syntaxique?

 

L’emprunt syntaxique consiste en la transposition, dans la langue emprunteuse, d’éléments d’une structure syntaxique étrangère. On peut, par exemple, reproduire une structure propre à l’anglais, mais avec des mots français.

 

De manière générale, en français, les emprunts de ce type sont critiqués. Les cas de figure sont nombreux et variés; quelques-uns sont présentés ci-dessous.

 

 

Influence de l’anglais sur le choix des mots

 

L’emploi d’une préposition ou d’un verbe, dans une construction donnée, peut être influencé par une construction anglaise. Il résulte donc de l’emprunt une forme qui n’est pas celle normalement attendue en français. Les emprunts de ce type sont le plus souvent déconseillés.

 

Par exemple :

 

-  L’emploi de la préposition sur dans les expressions être sur l’avion et siéger sur un comité est attribuable à l’anglais. En effet, dans les équivalents anglais, c’est la préposition on qui est employée : to be on the plane et to be on a committee. En français, on dit plutôt être dans l’avion et siéger à un comité.

 

-  Sous l’influence de la préposition anglaise under, généralement traduite par sous, on emploie parfois les expressions sous certaines circonstances, être sous enquête et être sous l’impression. En français, on s’attendrait plutôt à dans certaines circonstances, à faire l’objet d’une enquête et à avoir l’impression.

 

-  On rencontre parfois les tournures demander une question, au lieu de poser une question, et prendre pour acquis, au lieu de tenir pour acquis. Celles-ci résultent d’une influence de to ask a question et to take for granted.

 

 

Influence de l’anglais sur l’organisation de la phrase

 

L’influence de l’anglais peut se manifester par le fait de calquer l’ordre des mots ou de recourir à certaines tournures passives inadéquates en français.

 

Par exemple :

 

-  La construction un court trois semaines, au lieu de trois courtes semaines, correspond à une structure anglaise, tout comme les premières quinze minutes, au lieu de les quinze premières minutes.

 

-  La forme passive avez-vous été répondu? est calquée de l’anglais; en français, on emploie plutôt vous a-t-on répondu? Il en va de même de l’expression être justifié de (to be justified in), au sens de « avoir raison de, être en droit de ».

 

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter les différents articles classés sous le sous-thème Emprunts syntaxiques. Vous y trouverez des équivalents français à chacun des emprunts déconseillés qui sont traités.

 

 

Compléments :

 

L’emprunt linguistique : définition, contexte et traitement (Généralités sur les emprunts)

Typologie des emprunts (Généralités sur les emprunts)

Foire aux questions sur l’emprunt (Généralités sur les emprunts)

 

 

Article mis à jour en 2019

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : juillet 2019

Déclaration de services aux citoyennes et aux citoyens | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002