Banque de dépannage linguistique


La rédaction et la communication
Figures de style > Figures jouant sur la forme des mots



Apophonie

 

L’apophonie est une figure de style qui consiste à utiliser dans un même syntagme deux mots de même famille, présentant une différence phonétique minimale. Ce sont généralement des adjectifs que l’on coordonne.

 

Exemples :

 

-  Son âme passionnée et passionnelle.

-  Se faire un jugement partiel et partial.

-  Réaliser une analyse structurale et structurelle.

 

 

Cette figure de style s’apparente beaucoup à la dérivation, qui consiste à employer, dans une même phrase, plusieurs mots dérivés d’un même radical.

 

Exemple :

 

-  Il vaut mieux rêver sa vie que de la vivre, encore que la vivre ce soit encore la rêver. (Proust)

 

 

Il ne faut pas non plus confondre l’apophonie et la paronomase. Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article Paronomase.

 

 

En linguistique, le terme apophonie désigne l’alternance vocalique, un phénomène phonétique qui consiste en une modification de voyelle. Cette variation peut se produire entre deux mots ou entre deux formes d’un même mot (alternance masculin/féminin, alternance singulier/pluriel, alternance entre deux temps verbaux, etc.)

 

Exemples :

 

-  Pèse/pose [pEz]/[poz]

-  Dauphin/dauphine [dof*]/[dofin]

-  Émail/émaux [émaj]/[émo]

-  Je vivrai/je vivrais [vivRé]/[vivRE]

-  Nous vivons/vous vivez [viv7]/[vivé]

 

 

Pour vous familiariser avec les symboles de l'API utilisés dans la BDL, vous pouvez consulter l'article Alphabet phonétique international.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002