Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Paronymes



Dédoubler et redoubler

 

Les verbes dédoubler et redoubler sont formés à partir du verbe doubler, qui signifie, de façon générale, « multiplier par deux, devenir double ». Malgré leur ressemblance, ces verbes n’ont pas le même sens et ne sont donc pas interchangeables.

 

Dédoubler signifie « partager, diviser en deux » ou à l’opposé, mais beaucoup plus rarement, « ramener à une seule unité ce qui est double ».

 

Exemples :

 

- L’employeur a préféré dédoubler l’équipe de travail existante plutôt que d’engager de nouveaux employés.

- Certains minéraux, comme le mica, se dédoublent facilement.

- L’adjudant a dû dédoubler les rangs de ses soldats pour pouvoir traverser la passerelle.

 

Par ailleurs, l’action de dédoubler ou de se dédoubler, ou le résultat de cette action, est appelée dédoublement.

 

Exemples :

 

- Je viens tout juste d’apprendre que Julie souffre d’un dédoublement de personnalité.

- Le dédoublement des élèves a permis la création de deux classes plus petites.

 

 

Le verbe redoubler signifie quant à lui, selon le contexte, « rendre double, multiplier par deux, répéter une seconde fois », « augmenter l’intensité » ou plus spécialement, dans un milieu scolaire, « recommencer une année d’études ».

 

Exemples :

 

- Plusieurs rimes sont redoublées dans ce poème.

- Il faudra redoubler d’efforts si nous voulons y parvenir à temps.

- À ce rythme, Martin redoublera certainement sa deuxième année. (On peut également dire : Martin doublera sa deuxième année.)

 

L’action de redoubler, ou le résultat de cette action, est appelée redoublement.

 

Exemples :

 

- Le mot papa est le résultat du redoublement de la syllabe pa.

- Le redoublement de sa fièvre nous laisse craindre une pneumonie.

 

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article Dédoublement et chevauchement.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002