Banque de dépannage linguistique


Les emprunts à l’anglais
Emprunts idiomatiques



Mettre l'épaule à la roue

 

On emploie parfois l’expression mettre l’épaule à la roue pour signifier « aider quelqu’un, collaborer avec quelqu’un ». Cette expression est un calque de la locution anglaise to put one’s shoulder to the wheel, dont le sens est « se mettre sérieusement au travail ». On évitera d’employer ce calque en français.

 

De nombreuses expressions bien françaises peuvent remplacer mettre l’épaule à la roue. Certaines contiennent même épaule ou roue : donner un coup d’épaule, épauler et pousser à la roue ont toutes trois le sens d’« aider ». D’autres expressions plus courantes peuvent aussi remplacer avantageusement mettre l’épaule à la roue, dont aider, contribuer, donner un coup de main, fournir son aide, mettre la main à la pâte et prêter main-forte. Pour traduire plus fidèlement le sens original de l’expression anglaise, on peut employer les expressions s’atteler à la tâche, se mettre à l’œuvre et faire un effort.

 

Exemples fautifs :

 

- Ils m’ont confirmé hier qu’ils mettraient l’épaule à la roue.

- Si tout le monde met l’épaule à la roue, nous aurons terminé à la fin de la journée.

- Pour atteindre cet objectif, nous demanderons à nos collègues de mettre l’épaule à la roue.

- Tous les étudiants devront mettre l’épaule à la roue à la fin du projet.

 

On écrira plutôt, par exemple :

 

- Ils m’ont confirmé hier qu’ils nous donneraient un coup de main.

- Si tout le monde met la main à la pâte, nous aurons terminé à la fin de la journée.

- Pour atteindre cet objectif, nous demanderons à nos collègues de nous épauler.

- Tous les étudiants devront s’atteler à la tâche à la fin du projet.

 

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : décembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002