Banque de dépannage linguistique


L'orthographe
Homophones lexicaux



Attrait et a trait

 

La confusion entre attrait et a trait à s’explique par leur prononciation semblable; cette homophonie est comparable à celle qui existe entre entrain et en train (de).

 

Attrait est un nom masculin qui signifie « qualité qui attire ou séduit » ou encore « goût, fait d’être attiré ou d’avoir un penchant pour une personne ou une chose ». Dans la langue littéraire, attrait peut aussi être employé au pluriel au sens de « charmes d’une femme ».

 

Exemples :

 

- Les attraits du jeu étaient tellement importants qu’il en oubliait ses obligations.

- L’attrait qu’il éprouve pour elle n’aura jamais cessé de grandir.

- Ma mère recevait des compliments sur ses attraits de tous les hommes qu’elle rencontrait.

 

 

A trait à est une locution verbale composée du verbe avoir, du nom masculin trait et de la préposition à. Cette locution signifie « est relatif à, concerne ». C’est la préposition à de cette locution qui permet le plus facilement de la distinguer du nom attrait.  Quant à l’expression en ce qui a trait, elle est peu attestée dans les dictionnaires mais son emploi est courant au Québec. Elle pourrait avoir été formée sur le modèle de la locution en ce qui concerne.

 

Exemples :

 

- Cette entreprise se préoccupe de tout ce qui a trait à la santé des employés.

- L’examen comportera des questions ayant trait à l’emploi des signes de ponctuation et des majuscules.

En ce qui a trait à la vente d’une maison individuelle, la commission reçue par le courtier immobilier varie généralement entre 5 % et 7 % du prix demandé.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : novembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002