Banque de dépannage linguistique


Le vocabulaire
Pléonasmes



Descendre en bas

 

Le verbe descendre exprime en soi l’idée d’un mouvement qui va vers le bas. Ainsi, l’expression descendre en bas constitue un pléonasme qu’il vaut mieux éviter. Cependant, dans certains contextes, on peut apporter une précision à l’idée de mouvement vers le bas (descendre très bas, moins bas, assez bas, etc.), ou employer descendre suivi de la locution en bas de « dans la partie inférieure de ». Ce verbe s’emploie aussi suivi d’un complément qui indique un niveau ou un lieu : descendre au sous-sol, dans le jardin, etc.

 

Exemples :

 

- Claire, descends tout de suite! (et non : Claire, descends en bas tout de suite!)

- Du sommet de la montagne, nous sommes descendus en moins de 80 minutes. (et non : nous sommes descendus en bas en moins de 80 minutes)

- Je suis descendu au rez-de-chaussée dès que je l’ai entendu crier. (et non : Je suis descendu en bas dès que je l’ai entendu crier.)

- Alain a descendu en bas de la côte à toute vitesse pour aller leur porter secours.

 

 

À l’inverse, le verbe monter exprime l’idée d’un mouvement qui va vers le haut. C’est pourquoi on doit aussi éviter l’expression pléonastique monter en haut. Ici aussi, certaines précisions sont possibles : monter très haut, moins haut, assez haut, etc., ou encore, l’emploi de monter suivi de la locution en haut de, qui signifie « dans la partie supérieure de ». On peut également préciser le niveau ou le lieu où l’on monte : monter à l’étage, au grenier, etc.

 

Exemples :

 

- Les enfants, vous montez vous coucher dans cinq minutes! (et non : Les enfants, vous montez vous coucher en haut dans cinq minutes!)

- Depuis quelque temps, ma grand-mère monte au premier étage avec difficulté. (et non : ma grand-mère monte en haut avec difficulté)

- Je suis montée en haut de la tour de la Bourse, au 45e étage, sans avoir de vertiges.

Haut

Date de la dernière actualisation de la BDL : décembre 2018

Déclaration de services aux citoyens | Commissaire à la qualité des services | Accès à l'information | Politique de confidentialité

Portail du Gouvernement du Québec.

© Gouvernement du Québec, 2002